Brève chronique de mon envie de découverte du milieu artistique Québécois

Il y a quelques mois, je quittais les bancs de la faculté. Après plusieurs années articulées autour de mes cours et l'exercice du journalisme durant la période estivale, j'étais en proie au doute. Une hésitation, une indécision quant à mon futur. J'entends alors parler d'un programme mettant en relation des entreprises Québécoises et de jeunes Français pour acquérir une expérience à l'étranger. Quotidiennement, j'observe alors les offres de stages publiées. Vient ensuite cette offre publiée par le Bureau de Prod. L’envie de découvrir autre chose, un autre pays, une autre culture et une manière différente de travailler ne cesse de croître. Vient ensuite cette offre publiée par le Bureau de prod.

Immédiatement séduit par l’aspect culturel et artistique du travail, je me renseigne, consulte le maximum d’infos concernant cette entreprise. Au fil des éléments que je récolte, je suis d’autant plus séduit par la mission centrale de cette entreprise : accompagner les artistes et ce, dans une optique où la rentabilité n’est pas le maître mot. La rencontre avec l’équipe confirme mon sentiment. Aussi chaleureuse fut-elle, cette belle ambiance qui semble régner au sein du « gang », comme les membres du Bureau aiment à l’appeler, renforce mon désir de rejoindre un projet où l’intérêt culturel et collectif prime sur l’intérêt individuel.