COMPAGNIE VIRGINIE BRUNELLE
 

Direction artistique: Virginie Brunelle

La Compagnie Virginie Brunelle a été fondée en janvier 2009 à Montréal. Depuis le début, Virginie Brunelle y tient le rôle de directrice générale et artistique. Cinq œuvres s’inscrivent au répertoire de la compagnie : Les cuisses à l’écart du cœur (2009), Foutrement (2010), Complexe des genres (2011), PLOMB (2013), À la douleur que j’ai (2016). Les pièces ont été présentées sur les scènes locales, nationales et internationales. La compagnie s’est produite dans plus de 50 villes de dix pays du monde notamment Aarhus, Amsterdam, Bassano del grappa, Beyrouth, Brugge, Budapest, Mexico, Milan, Montréal, Sao Paulo, Séoul, Turin, Vancouver, etc..

Virginie Brunelle cherche à comprendre et démystifier l'expérience humaine par le biais de la danse. Elle identifie les émotions liées à ces thèmes et cherche à les positionner dans le corps afin d’identifier quelles formes elles lui donneront. Cette étape de dissémination lui permet de schématiser et de construire son écriture chorégraphique au fur et à mesure. Bien que la technique des danseurs soit primordiale et souligne la qualité de leurs performances, c'est toujours l’humain dans le travail qui est au centre de son esthétique artistique.
 

SPECTACLES

-> Foutrement
-> Création en 2010 au Théâtre La Chapelle

-> Complexe des genres
-> Création en septembre 2011 au Théâtre La Chapelle

-> PLOMB
-> Création en septembre 2013 à l'Agora de la danse

-> À la douleur que j'ai
-> Création en novembre 2016 à l’Usine C en co-diffusion                        avec l'Agora de la danse 

 

Qui est Virginie Brunelle ? 

Depuis qu'elle a terminé ses études en 2007, Virginie Brunelle s’est rapidement démarquée comme chorégraphe dans le milieu de la danse. En janvier 2008, elle créé Les cuisses à l'écart du cœur, une chorégraphie pour sept danseurs présentée au festival Vue sur la Relève ainsi qu'en ouverture d’Un peu de tendresse bordel de merde ! de Dave St-Pierre à l’Usine C, La Maison de la culture Frontenac et le Grand Théâtre de Québec. Acclamée par les critiques et le public, cette pièce reçoit une reconnaissance et des récompenses immédiates: la bourse David Kilburn, un atelier de développement professionnel en Wallonie-Bruxelles, une résidence et une co-présentation au Studio 303, ainsi que la Bourse RIDEAU 2009. En novembre 2010, l’oeuvre a fait l’objet d’une tournée dans trois festivals à Bologne, Venise et Macerata.

Suite à ces débuts prometteurs, Virginie fonde sa compagne éponyme en 2009. Elle crée ensuite sa deuxième pièce Foutrement, d’abord développée en collaboration avec Tangente, puis présentée et co-produite par le Théâtre La Chapelle en 2010. Depuis, cette pièce a été présentée dans plus de 12 villes européennes.

Suite à d’enthousiastes critiques, ce succès l’amène à ouvrir la saison d'automne 2011 de La Chapelle avec son troisième opus Complexe des genres. Depuis, la pièce a été présentée à maintes reprises en Europe ainsi que dans de nombreuses villes du Québec, obtenant également le deuxième prix au Concours international de chorégraphie Aarhus du Danemark, et ouvrant officiellement l'édition 2012 des CINARS.

Trois ans plus tard, Virginie présente PLOMB, co-produit par L'Agora de la danse et présenté en ouverture de sa saison d’automne 2013. Cette pièce est présentement en re-travail et sera présenté au Operaestate Festival Veneto à Bassano del Grappa en Italie en juin 2017.

En novembre 2016, elle présentait son tout dernier travail À la douleur que j’ai à l’Usine C en codiffusion avec l’Agora de la danse. La compagnie revient d’une tournée chez tous les coproducteurs et présentera à nouveau la pièce en 2018 - 14 dates québécoises et européennes sont programmées.